La plupart d’entre nous sommes habitués aux sons que nous entendons dans la vie quotidienne. De la musique forte, la télévision, des gens qui parlent au téléphone, la circulation et même les chiens qui aboient au milieu de la nuit. Tous ces éléments font désormais partie de la culture urbaine et nous dérangent rarement.

Cependant, lorsque le son de la télévision vous empêche de dormir toute la nuit ou que le trafic commence à vous donner des maux de tête, il cesse d’être un “bruit de fond” pour se transformer en pollution sonore. Pour beaucoup d’entre nous, le concept de pollution se limite à la nature et aux ressources. Toutefois, le bruit qui a tendance à perturber le rythme naturel de la vie est un polluant sérieux et peut avoir de lourdes conséquences sur notre santé.

Qu’est-ce que la pollution sonore ?

Par définition, la pollution sonore se produit lorsqu’il y a une quantité excessive de bruit ou un son désagréable qui provoque une perturbation temporaire de l’équilibre naturel. Cette définition est généralement applicable aux sons et aux bruits qui ne sont pas naturels dans leur volume ou leur émission.

Notre environnement est tel qu’il est devenu difficile d’échapper au bruit. Même les appareils électriques à la maison émettent un bourdonnement ou un bip constant. Dans l’ensemble, le manque de planification urbaine augmente l’exposition aux sons indésirables. C’est pourquoi la compréhension de la pollution sonore est nécessaire pour la limiter dans le temps.

Les diverses causes de pollution sonore urbaine

Industrialisation

La plupart des industries utilisent de grosses machines capables de produire une grande quantité de bruit. En dehors de cela, divers équipements tels que compresseurs, générateurs, ventilateurs d’extraction, broyeurs participent également à la production de bruit considérable. Par conséquent, vous devez déjà avoir vu des salariés de ces usines et industries, y compris sur les chantiers de construction, porter des bouchons d’oreille pour minimiser l’effet néfaste du bruit.

Pollution sonore des industries

Mauvaise planification urbaine

Dans la plupart des pays en développement, une mauvaise planification urbaine joue également un rôle vital. Les maisons encombrées, les familles nombreuses partageant un petit espace, les combats pour le stationnement et ceux pour obtenir les équipements de base entraînent une pollution sonore qui peut perturber l’environnement de la société.

Événements sociaux et pollution sonore

Le bruit est à son apogée dans la plupart des événements sociaux. Qu’il s’agisse de mariages, de fêtes, de bars, de discothèques ou de lieu de culte, les gens bafouent les règles établies par l’administration et créent des nuisances sonores sur la voie publique. Les gens jouent de la musique et chantent à plein volume et dansent jusqu’au milieu de la nuit, ce qui aggrave la situation des personnes vivant à proximité. Sur les marchés, vous pouvez entendre des commerçants vendre leurs produits “à la criée” pour attirer l’attention de la foule, produisant une nuisance sonore.

Transports

Un grand nombre de véhicules sur les routes, les avions survolant les maisons, les rames de métro produisent un bruit intense et beaucoup de personnes ont du mal à s’habituer. Le bruit élevé conduit à une situation dans laquelle une personne normale peut perdre sa capacité à entendre correctement.

Activités de construction

Les activités de construction comme l’exploitation minière, la construction de ponts, de barrages, de bâtiments, de gares ou encore de routes ont lieu presque dans toutes les régions du monde. Ces activités de construction se déroulent chaque jour, car nous avons besoin de plus de bâtiments ou de ponts pour accueillir davantage de personnes et réduire la congestion routière. Le point négatif est que ces ouvrages provoquent de la pollution sonore intense lors de leur construction.

Pollution sonore des activités de construction

Électroménager et gadgets

Nous sommes entourés de gadgets et les utilisons largement dans notre vie quotidienne. Télévision, smartphone, aspirateur, machine à laver, sèche-linge, climatiseurs… sont des contributeurs mineurs à la quantité de bruit produite, mais ils affectent la qualité de vie de votre quartier de manière significative.

Mesurer la pollution sonore

Niveaux de bruit et pollution sonore

L’unité de mesure acoustique la plus courante pour le son est le décibel (dB). Une conversation normale est d’environ 60 dB, une tondeuse à gazon est d’environ 90 dB et un concert de rock avoisine le plus souvent les 120 dB. En général, les sons supérieurs à 85 dB sont nocifs, selon la durée et la fréquence à laquelle vous y êtes exposé, et si vous portez des protections auditives telles que les bouchons d’oreille ou des cache-oreilles de protection.

En cas de nuisance sonore, portez des bouchons d'oreilles

Voici un tableau du niveau de décibels d’un certain nombre de sons.

Type de bruitDécibels moyens (dB)
Studio d’enregistrement10
Feuilles bruissantes, musique douce, murmure, bibliothèque30
Bruit domestique moyen40
Conversation normale, musique de fond, lave-linge60
Bruit de bureau, à l’intérieur de la voiture à 100 km/h70
Aspirateur, radio volume moyen75
Circulation dense, climatisation, restaurant bruyant, tondeuse à gazon électrique, cour d’école80–89 
(les sons supérieurs à 85 dB sont nocifs)
Métro, conversation criée, perceuse90–95
Quad, moto, scooter…96–100
Tronçonneuse101–105
Marteau-piqueur106–115
Stade bondé, concert de rock ou symphonique, coup de feu120-129
Courses de voiture, avion au décollage130
Explosion, sirènes140

À mesure que le volume augmente, la durée pendant laquelle vous pouvez entendre le son avant que les dommages ne se produisent diminue. Les protections auditives réduisent le volume du bruit atteignant les oreilles, ce qui permet d’écouter des sons plus forts plus longtemps.

Utiliser un sonomètre contre la pollution sonore

Afin de savoir si votre environnement est bruyant, ou à quel point il l’est (mesure de la pollution sonore), un sonomètre est un outil précieux. Il s’agit d’un instrument de mesure qui évalue le bruit ou niveaux sonores en mesurant la pression acoustique. Également souvent appelé décibelmètre, compteur de décibels ou encore testeur de bruit, un sonomètre utilise un microphone pour capturer le son environnant. Le son est ensuite évalué dans le sonomètre et les valeurs de mesure acoustique sont affichées sur l’écran.

Prévenir les dommages causés par la pollution sonore

Un moyen facile de prendre conscience des bruits potentiellement nocifs consiste à prêter attention aux signes d’avertissement qu’un son pourrait endommager votre audition. Un bruit peut être nocif si :

  • Vous avez du mal à parler ou à entendre les autres parler ;
  • Le bruit vous fait mal aux oreilles ;
  • Vos oreilles sonnent après avoir entendu du bruit ;
  • D’autres sons semblent étouffés lorsque vous quittez une zone ou le bruit est fort.

La plupart des cas de perte auditive due au bruit sont causés par une exposition répétée à des niveaux de bruit modérés pendant de nombreuses années, et non par quelques cas de bruit très fort. Le port de protections auditives peut aider à prévenir les dommages causés par un bruit modéré et fort.

En cas de nuisance sonore, portez une protection auditive

Si votre lieu de travail présente des niveaux de bruit nocifs, portez une protection auditive. Les personnes qui peuvent être régulièrement exposées à des bruits nocifs en raison de leur travail comprennent :

  • Ceux qui travaillent avec des machines, des véhicules ou des outils électriques bruyants, tels que le personnel sur les chantiers de construction, les ouvriers d’usine, les agriculteurs, les chauffeurs de camion, les mécaniciens ou le personnel au sol dans les aéroports.
  • Le personnel militaire
  • Officiers de police, pompiers, ambulanciers en raison des sirènes
  • Les musiciens

POSTER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici